HAIR: Back to basic – De la transition au naturel

Membre de la communauté « natural hair » depuis bientôt 2ans, je me devais de vous raconter comment je suis passée du défrisage aux cheveux naturels. Ce passage très troublant de mon histoire capillaire s’appelle « la transition ».
A la base, j’avais une bonne texture et une bonne masse de cheveux étant petite. Mais comme la plupart, je suis passée par la case défrisage (si seulement je n’avais pas franchi ce cap…). Enfin bon, pas de place pour les regrets.

Je défrisai mes cheveux 1 fois par an, environ tous les 6 mois.  Mes cheveux en ont vus de toutes les couleurs: coupes courtes, couleurs, défrisage… Je faisais de temps en temps des braids et des tissages vraiment rarement. C’est durant ma période de transition que j’ai réellement adopté ces coiffures. Vous devez vous demandez pourquoi j’ai choisi d’arrêter le défrisage?  Pour être honnête, ça ne venait pas vraiment de moi. La dernière coupe que j’avais faite avec mes cheveux était un carré plongeant avec une couleur et un balayage.

10391002_545971098840948_6418065274748018794_n

Le rendu était magnifique, mais avec le temps ça a littéralement cassé mes cheveux. J’avais plus d’épaisseur, c’était horrible! Alors, ma soeur et mon copain m’ont dit d’arrêter de défriser, que je serai mieux avec mes cheveux naturels. Mais moi, j’avais du mal à me voir en tant que « nappy », je ne serai expliqué pourquoi d’ailleurs… Après mûre réflexion, j’ai pris la décision d’arrêter le défrisage. Le dernier date du 24 mars 2014 (je m’en souviens comme si c’était hier). Comme vous pouvez voir sur la photo ci-dessous, mes cheveux ce sont fortement cassés.

1888913_508365162601542_506468342_o

Lorsque j’ai pris la décision d’arrêter de défriser, je n’ai rien dit à personne. J’ai enchaîné les coiffures protectrices (braids, tissages), tout en faisant mes soins. Je mettais la Jamaïcan Black Castor Oïl qu’on me ramenait de Londres ou des USA, ou la lotion suractivitée de Miss Antilles à base de Romarin sur mes racines pour activer la pousse, et je faisais des masques et bains d’huiles dès que je retirai les coiffures. Une fois que j’ai estimé que mes cheveux était assez domptable, j’ai commencé à les laisser vivre.

C’est très compliqué la transition. Surtout de devoir gérer deux textures de cheveux qui n’ont pas les mêmes besoins. J’étais donc obligée de trouver une routine adéquate.

Ma routine capillaire durant ma transition :
– utilisation du vaporisateur quotidiennement, scellement de l’hydratation avec du beurre de karité;
ne jamais peigner ses cheveux à sec, limiter l’utilisation du peigne;
démêlage des cheveux à l’aide d’une crème sans rinçage et d’un peigne à grosse dent (toujours peigner des pointes vers la racine);
– un shampoing tous les 10 jours;
– utilisation d’un après-shampoing/leave in après chaque shampoing;
–  un masque profond 3 fois/mois car j’avais les cheveux abimés dû au défrisage.
– privilégier les coiffures protectrices (twist-out, nattes, nattes collées)

Pour commencer, j’ai opté pour les produits d’ApHogee avec :
– le Shampoing hydratation profonde
– l’Après Shampoing Pro-vitamin
– le masque Keratine 2 minute Reconstructor
– la lotion démêlante Balancing Moisturizer

Vaporisateur-deau-roseEt mon vaporisateur (outil indispensable de toute naturalista) je le faisais moi-même avec de l’eau minérale, l’huile de ricin, de l’huile de coco et 3 goûtes d’huiles essentielles de Romarin pour favoriser la pousse. Vous pouvez trouver ces produits sur Aromazone.

Franchement, étant novice au début, cette gamme était adapté à mes besoins et le prix était plus qu’abordable. Seulement voilà, au bout d’un moment ça a asséché mes cheveux. J’ai compris que c’était un message et que les produits ne me convenaient plus. Alors je me suis laissée tenter par la gamme à base de beurre de karité pur et d’huile d’argan de Sheamoisture. Voulant me faire une idée, j’ai préféré opter pour l’option du repair & transition kit que j’ai acheté 19$99 aux Etats-Unis.  Vous pourrez le trouver ici , mais ce sera beaucoup plus cher. Ce kit est composé de:
– un masque profond;
– un shampoing pour cheveux secs et abimés;
– un après-shampoing réparateur;
– un élixir de finition reconstructeur.

12980876-illustration-of-a-beautiful-smiling-afro-american-girl-with-a-blank-thought-speech-bubble-on-white-b

Je fut clairement conquise par cette gamme, mes cheveux n’étaient plus secs et commençaient même à changer de textures. J’ai commencé à découvrir mes petites boucles qui s’installaient doucement mais sûrement. Littéralement conquise, j’ai décidé d’acheter la gamme en real size.

J’ai aussi succombé pour les produits Ultra Doux de Garnier pour cheveux crépus ou défrisé à base d’Aloe Vera et karité pur. J’ai opté pour la crème de jour, un soin sans rinçage, mes cheveux étaient fan! Ce produit est top, il démêlait parfaitement mes cheveux, les adouçissait  et les nourrissait convenablement. Le petit plus était sa délicieuse odeur. Le seul petit hic était qu’il y avait du sulfate. Vous trouverez ce produit en grande surface.

v_produit02_popin
Une fois que j’ai estimé qu’il était temps (en Novembre 2015), j’ai pris la décision de couper la partie défrisée. Je n’ai pas choisi de faire un big chop tout simplement car je n’avais pas le cran de tout couper directement, déjà que pour moi arrêter le défrisage était compliqué, je ne me voyais pas franchir ce cap. Cependant, je respecte toute celle qui l’ont fait mais malheureusement, je n’ai pas votre courage!

Image (2)

Plus d’une fois j’ai été tentée de succomber à la tentation du défrisage, mais je ne l’ai pas fait (et heureusement)! C’est un mal pour un bien car mes cheveux ont totalement changés de textures. J’avais des cheveux de types 4c étant enfant et ils sont actuellement de types 4a. Depuis mon retour au naturel, je fait des lissages occasionnellement (toujours chez le coiffeur), je fait rarement des coiffures, juste des braids l’été pour partir en vacances et je ne fait absolument pas de coloration (même si j’en ai envie).

TYPES-DE-CHEVEUX

Aujourd’hui, mes cheveux sont beaucoup plus frisés et shrink énormément. C’est difficile de s’imaginer leur longueur. Je compte me lisser les cheveux prochainement et vous faire un post pour montrer l’évolution car j’avais lissé également en juillet dernier. La coiffeuse avait beaucoup couper mes pointes car elles étaient fourchues.

20170315_111447

Si vous souhaitez passer par la case de la transition, il faudra vous armer de patience. Mais honnêtement, ça vaut le coup. Il est important pour une fille aux cheveux naturels de trouver sa routine capillaire et d’être à l’écoute de ses cheveux. Retenez bien qu’une routine capillaire diffère en fonction des personnes mais il y a des éléments à avoir dans toutes routines. J’expliquerai dans un prochain post ma routine capillaire et les produits que j’utilise. Une chose est sûre, pour rien au monde je ne redéfriserai mes cheveux!

3 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s